C’est arrivé à l’école l’Étincelle

Fuir son pays et choisir le Québec

mardi 14 décembre 2010 par Groupe 560


Vous pouvez écouter l’entrevue réalisée par Guillaume de l’équipe du mardi.
ICI :

Mardi le 14 décembre 2010, nous avons accueilli Maja originaire de la Bosnie. Elle travaille avec Raphaël, le fils de Johanne. Nous l’avons invitée parce qu’en classe, nous nous intéressons à l’immigration au 19e siècle et que nous voulions en apprendre plus sur cette réalité au 21e siècle..

En Bosnie, les écoles étaient très différentes. En première année, Maja a appris ce qu’ici nous apprenons jusqu’en 6e année. En plus, elle l’a fait en deux langues ! Pour aller à l’école, elle devait marcher plus de 4 km, donc 8 km à tous les jours. Elle fréquentait une classe de 2e et 4e. Quand l’enseignante entrait, tout le monde se taisait et si un petit parlait, un grand lui donnait une claque derrière la tête. Tout de même, Maja nous affirme que dans la cour de récréation, tous les élèves sont amis et se respectent.

En première année, Maja a appris deux langues. voici un exemple serbo-croate.

Lorsque des gens veulent quitter leur pays, ils doivent parfois attendre dans des camps de réfugiés. Maja a fui son pays natal à cause de la guerre entre les religions. Dans leur maison du camp, ils étaient 300 à regarder une petite télévision de 30cm en noir et blanc. Dans une pièce, ils devaient vivre en groupe de 30 personnes. Maja a dû rester trois ans dans cette petite maison pas plus grande qu’un cabanon. Le jour où sa famille a décidé de partir pour rester en vie, elle a quitté en apportant que sa doudou et elle est montée dans la boîte d’un camion.

Maja est arrivée au Québec le 16 avril 1996. Elle avait 8 ans et demi. Ce qui l’a le plus surpris lorsqu’elle est arrivée au Québec, c’est sa première visite dans un super marché MAXI dans lequel il y avait des montagnes de fruits et de légumes. Lorsqu’elle a vécu sa première journée à l’école, elle nous a raconté qu’elle ne comprenait rien de la langue française. Elle s’est retrouvée devant un ordinateur sans savoir ce qu’elle avait à faire pendant 30 minutes. Il lui a fallu 6 mois pour apprendre et comprendre la langue française.

Aujourd’hui, la Bosnie est un pays qui ressemble au nôtre. Par contre, la mode qui arrive de l’Italie passe à la Bosnie avant d’arriver au Québec. Il y a encore des gens pauvres et des gens riches..

Contrairement à Jacques Beaudrier, le personnage du roman que nous lisons en ce moment Le pionnier du nouveau monde, qui a vécu cette expérience en bateau, Maja l’a vécu en se déplaçant en camion, en tracteur ou en avion. Elle nous donne comme conseil de toujours venir en aide aux autres, même si nous ne les aimons pas. Dans son histoire, plusieurs personnes l’ont aidée et lui ont permis de venir vivre en sécurité ici, au Québec. Immigrer, c’est toujours changer de pays et de culture. C’est aussi espérer une vie meilleure. Nous souhaitons à Maja une belle vie heureuse en compagnie de sa famille.

Poignées de main avant le départ.

Peu importe où nous vivons, nous sommes toujours sous le même soleil !

Élèves du Groupe 560
École l’Étincelle


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 386 / 552580

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos projets  Suivre la vie du site Radio-Étincelle 88,7fm  Suivre la vie du site Émissions spéciales   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License