C’est arrivé à l’école l’Étincelle

Le carrousel international du film de Rimouski

vendredi 30 septembre 2011 par joanie fortier

Byanka, Joanie et Johanne vous présentent leur aventure à Rimouski.

Voir nos films de créatures animées : http://etincelle.csbe.qc.ca/spip.php?article1781&lang=fr

Voici le résumé de notre périple à Rimouski. Un grand merci à la CSBE et au Carrousel de nous avoir permis de vivre l’expérience.

30 septembre 2011

18h, nous sommes dans l’autobus vers Rimouski et il commence à pleuvoir. Nous nous préparons pour la présentation du film l’île de Guillaume. Dans l’autobus, nous nous amusons et nous mangeons.

Dans l’autobus

Nous venons de quitter Saine-Marguerite pour rejoindre l’autobus à Ste-Foy. En passant à Breakyville, il commence à pleuvoir quand Johanne met du lave-vitre.. Suivez le reste de notre aventure en lisant cet article !

À notre arrivée à Ste-Foy, surprise : les grands-parents de Byanka nous attendaient ! Ils avaient hâte qu’on arrive. Pendant le temps que nous étions à la gare, nous avons parlé de plusieurs trucs comme notre impatience à vivre notre expérience de réalisatrices de films. Quand nous sommes montées dans l’autobus, nous faisions des bye -bye aux grands-parents de Byanka.

Dans l’autobus, moi et Byanka nous avons joué au Macbook, à mon iPod et au iPad. Tandis que Johanne écoutait de la musique ou des films. Parfois, elle fermait ses yeux pour se reposer de notre long voyage de quatre heures en autobus. Dans l’autobus, il faisait chaud et Internet marchait quand il le voulait. Arrivées à Rimouski, un monsieur nous attendait pour nous conduire à l’hôtel.

Nous nous tapons nos devoirs

En entrant dans l’hôtel, nous sommes allées à la réception pour avoir notre chambre, mais la grosse blague, c’est que la chambre n’était même pas au nom à Johanne, mais au nom de Byanka ! Quand nous sommes entrées dans notre chambre, moi et Byanka avons tiré nos sacs sur notre lit et avons commencé à faire nos devoirs. Il était 22h15. À 23h30, Johanne s’est couchée et nous avons commencé à jaser de maquillage.... Bonne nuit !

Samedi, 1er octobre 2011

Par Joanie :

Aujourd’hui, 1er octobre, nous avons écouté des films toute la journée ! En avant-midi, nous sommes allées voir une présentation de trois petits films. Au programme, il y avait : Prêt pour boxer, Sweet et Flying Anne. Ensuite, en après-midi , nous sommes allées regarder une conférence sur le cinéma et par la suite nous avons visionné les vidéos des écoles participantes. De plus en soirée, nous sommes allés voir un film au cinéma qui était : Histoire de dauphin. Saviez-vous que ce film est tiré d’une histoire réelle ? Eh bien, moi je l’ai appris ce soir. L’histoire du dauphin sans queue peut être vue sur Internet ICI Le site officiel du dauphin vedette Winter ICI

Par Johanne :

Le meilleur moment de ma journée a été la conférence d’Éric Perron, rédacteur en chef de la revue Ciné-Bulles ( dont nous avons gagné un abonnement). Cette même conférence sera présentée le 5 octobre prochain au Cégep Beauce-Appalaches de St-Georges ICI. Je vous présente les 10 informations qui ont attiré mon attention :

1. La présence des organismes gouvernementaux Téléfilm Canada et SODEC Québec, qui financent plusieurs films au Québec, empêchent la collusion ( Hé oui, ce mot que nous avons associé cette semaine à la construction). En réalité, même les meilleurs films produits au Québec n’arrivent pas à se financer par les entrées enregistrées au Box office.

2. En moyenne, un film produit au Québec coûte 5 millions.

3. Si on a besoin de faire une scène dans le métro de Montréal, il faudra la faire la nuit au coût de 10 000$ pour deux heures.

4. En moyenne, c’est 3 minutes de film utile qu’une journée de tournage permet.

5. S’il faut 35 jours de tournage, on comptera de 3 à 4 fois plus de temps pour le montage.

6. Une étape de la production s’appelle étalonnage. Il s’agit de revoir tout le film pour en corriger numériquement les couleurs et les éclairages.

7. On peut produire jusqu’à 50 affiches différentes avant de choisir celle qui fera la promotion du film.

8. Le Carrousel est le festival jeunesse de cinéma le plus important en Amérique.

9. Sur un billet de cinéma de 10$, 5$ ira au cinéma et 5$ au distributeur.

10. Il existe deux grandes catégories de film : commercial et d’auteur.

J’ai beaucoup apprécié cette conférence qui nous a fait comprendre le déroulement des étapes de production d’un film. Il y a du talent au Québec et l’Étincelle en est un exemple ! Je souhaite bonne chance à Joanie et Byanka qui vivront le Gala demain, dimanche. Leur film d’animation d’une minute a certainement des chances de remporter les honneurs !

***************
Dimanche, 2 octobre 2011

PAR BYANKA

Nous avons trouvé des grosses feuilles plus gosses que nos mains. Nous sommes allés voir le film de dauphin Une histoire vrai. Dans le fleuve, nous avons vu des beaux coquillages et un crabe.On ne pouvait pas aller chercher les coquillages, car il n’y avait pas de marche pour y aller et de la vase avait été laissée par la marée. Dimanche matin, il y avait beaucoup de gens pour regarder le marathon. Ce n’était pas chaud pour les coureurs.
Lors du Gala, j’étais nerveuse, car c’était la première fois que je montais sur scène pour aller chercher un prix.

PAR JOANIE

Aujourd’hui, 2 octobre, avait lieu le Gala et les remises des prix pour le festival. Avez-vous déjà vu Yan England un des comédiens et animateurs d’émissions à Vrak.tv ? Eh bien, moi, je l’ai vu en personne pour la première fois aujourd’hui même. Il animait la première catégorie du Gala. Malheureusement, je n’ai pas eu la chance de me faire prendre en photo avec lui. Plus la catégorie de notre film approchait, plus moi et Byanka étions excitées. Quand madame Nicole Sauvageau de Télé-Québec a nommé un de nos films, moi et Byanka étions encore plus stressées qu’au début parce qu’on savait qu’il faudrait monter sur scène. Rendue sur scène, j’ai parlé un petit peu. J’ai dit : "Merci de nous avoir choisi et bonne chance pour les prochains." Finalement, le prix de cette aventure est un très beau trophée et un chèque de 200$. Moi, Byanka et Johanne sommes très fières de cette aventure. Merci au Carrousel et à la CSBE pour nous avoir permis de vivre cette belle expérience.

Remise du prix CINÉASTE EN HERBE TÉLÉQUÉBEC

Oups ! Nous aurons gardé notre trophée une dizaine de jours puisque celui-ci était destiné à un autre gagnant de la catégorie des adultes... Nous demeurons tout de même les gagnants de notre catégorie. OUf !


Portfolio

Vers Ste-Foy En attendant l'autobus Avec nos billets à la gare Avec la Grand-mère de Byanka Avant d'enter dans l'autobus Avant d'entrer dans l'autobus Attention, ne pas déranger !!! C'est dôle faire ses devoirs dans la chambre
Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 409 / 552614

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’Étincelle brille !  Suivre la vie du site L’Étincelle se distingue  Suivre la vie du site Prix et reconnaissances   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License