C’est arrivé à l’école l’Étincelle

Un petit poème de ma maison

lundi 19 décembre 2011 par Marjorie

Dans mon énorme poulailler,

Je suis souvent fatigué.

Dans mon gros garage,

Je ne développe jamais ma rage.

Chez-moi, on sent les bonnes idées,

De notre cerveau qui n’est pas gelé.

Nos cerveaux son chaud comme du café,

Ils font des choses inventées.

Dans ma famille, il ne peut pas y avoir le pire,

Que des grandes choses qui nous font rire.

Mon frère et mon père sont des blagueurs,

Ils nous font rire et nous rendent de bonne humeur.

Marjorie Ferland
14 Novembre 2011


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 145 / 552500

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Archives Étincelle  Suivre la vie du site Archives  Suivre la vie du site 2011-2012  Suivre la vie du site AU JOUR LE JOUR 2011-2012  Suivre la vie du site GROUPE 560  Suivre la vie du site Plume d’écriture  Suivre la vie du site Chez-moi, chez-toi, chez-nous   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License