C’est arrivé à l’école l’Étincelle

Le métier d’acériculteur, un métier de rêve

mardi 3 avril 2012

Savez- vous qu’est-ce qu’un boutefeu ? Eh bien ne vous en faites pas si vous ne le savez pas parce que je vous parle non seulement du boutefeu, mais aussi du métier d’acériculteur. Mon intention aujourd’hui est de vous informer sur ses deux sujets formidables. Ma source vient du site www.reperes.qc.ca .

Pour poursuivre, je vais vous dire en quoi consiste le métier de boutefeu. Ce métier se pratique avec des explosifs. Je l’ai choisi parce que le métier et son nom m’intriguait. Si jamais je voulais faire ce métier plus tard, il faudrait que je commence à l’âge de 18 ans, car selon moi, c’est un métier assez dangereux. Ce métier est aussi très payant, je gagnerais 24$ à 26$ par heure. Pour pouvoir pratiquer ce métier, il faut que j’obtienne un certificat de boutefeu et que celui-ci soit signé par la Commission de la santé et de la sécurité au travail. En passant, la CSST est un sujet que nous avons étudié en univers social. Donc, c’est pour toutes ces raisons que plus tard je ne ferai peut-être pas ce métier par contre, je le trouve très attirant.

Un deuxième métier que je trouve intéressant est celui de l’acériculteur. Mon père est une personne qui m’inspire donc, pour cette raison, je voudrais devenir tout comme lui, être une acéricultrice. De plus, l’entreprise est déjà bâti. Tout comme le métier de boutefeu ce métier est aussi payant, car mon salaire serait de 28 000$ par année. C’est sur que le métier d’acériculteur est pour moi ! Vous ne pouvez pas vous imaginer comme le matériel d’un acériculteur est extraordinaire, parce que aujourd’hui, ce n’est pas comme dans les année 80. De nos jour , on utilise particulièrement les collectes de tubulures, alors que dans les année 80 on utilisait les chaudières. La tâche d’un acériculteur consiste à recueillir l’eau d’érables ensuite la faire bouillir et après pendant quelques temps elle se transforme en sirop d’érable. Après, comme ma mère le fait si bien, elle fabrique du beurre d’érable, de la tire, des suçons d’érable et des cornets a l’érable.

C’est bien dommage mais c’est la fin de ma chronique qui était sur le boutefeu et les acériculteurs pour en savoir plus consulter www.repères.qc.ca je m’appelle Alycia Chabot je suis en 5e année a la radio ou on aime les métiers.

Alycia Chabot 5e année


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 251 / 552500

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Archives Étincelle  Suivre la vie du site Archives  Suivre la vie du site 2011-2012  Suivre la vie du site AU JOUR LE JOUR 2011-2012  Suivre la vie du site GROUPE 560  Suivre la vie du site Plume d’écriture  Suivre la vie du site Dans 20 ans, j’aimerais pratiquer ce métier   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License