C’est arrivé à l’école l’Étincelle

Prix du Premier MInistre

mercredi 3 octobre 2012 par Johanne Champagne, Johanne Morin

Voir une vidéo sur le site du concours : ICI

C’est en pensant à vous tous que Johanne Champagne et moi sommes allées passer cette semaine à Ottawa pour rencontrer de nombreux acteurs de la vie politique fédérale. Les nombreuses visites nous ont donné accès, de même qu’à 24 autres lauréats canadiens, à des privilèges exceptionnels.

Cette candidature au concours du Premier Ministre aura été présentée grâce aux bons mots de plusieurs d’entre vous et surtout, grâce à l’extraordinaire plume de Johanne Champagne. Cette aventure débuté il y a un an, sous la suggestion de Valérie Faucher, m’aura permis de représenter l’Étincelle avec fierté. Merci aussi aux parents et amis qui ont écrit des mots convaincants !

L’Étincelle est un lieu motivant qui inspire l’innovation. Chaque élève est une source de dépassement unique ! Je pratique le plus beau métier du monde avec les plus beaux élèves du monde !

Merci à vous tous !

Johanne :)

http://www.enbeauce.com/detail-actualite.asp?ID=28570#.UHhsPelQEgo.facebook

****************************** Journal de bord.

Chers élèves,

2 octobre 2012

Nous y voilà enfin !

Endroit formidable, température extraordinaire, accueil en anglais pas facile et rencontres marquantes à prévoir.

Là où nous sommes, l’anglais est de mise. Lorsque nous sommes arrivées, il a fallu quatre personnes avant de comprendre les consignes de stationnement. Marie-Chantale aurait dû venir avec nous !

En visitant un musée du coin, nous avons eu une idée pour le 175e anniversaire de Sainte-Marguerite. En attendant que je te la partage, regarde les photographies d’objets d’une autre époque.

Musée des sciences et des technologies

Mais où sommes-nous et pourquoi ?

3 octobre 2012

Aujourd’hui, nous avons fait la visite d’un lieu important pour la démocratie de notre pays. Nous avons rencontré un homme que tu connais bien et qui a été élu. Saurais-tu dire lequel ? Un indice : il siège dans la capitale du Canada. Mais la question demeure : que font deux filles à Ottawa ?

Et à la question de Tommy, qui m’a demandé si j’avais parlé de lui à monsieur Harper, eh bien, je n’en ai pas eu le temps : une seule minute, pas plus !

La sécurité et le protocole dans un parlement sont toujours impressionnants. Surtout lorsque j’ai fait crier le détecteur... Après une seconde vérification plus précise de la part des gardiens des lieux, sans trop savoir quel danger je pouvais représenter, j’ai pu récupérer mes effets personnels.

La bibliothèque représente un lieu impressionnant où est entreposé tout, mais vraiment tout ce qui s’est dit depuis 1867 en chambre des communes. Malgré un incendie important au début du 20e siècle, le contenu de la bibliothèque a été sauvé. 

Visite exceptionnelle de la bibliothèque du parlement

Join me tuesday at 12h30 and I will tell you why it’s important to speak english. 

À suivre...

4 octobre 2012

Ce matin, nous retournons au parlement pour rencontrer le président de l’assemblée. Encore le passage à la sécurité, mais cette fois-ci, c’est Johanne C, qui a fait crier le système. 

À l’heure du dîner, nous avons communiqué par Via avec les fabuleux élèves du groupe 560 de l’école l’Étincelle. Beaux échanges ! Ils ont fait leur enquête pour comprendre que nous étions à Ottawa pour recevoir un prix. La mise en candidature a été réalisée par Johanne Champagne et Valérie Faucher. Un milieu dynamique comme l’Étincelle inspire les enseignants et Johanne M a reçu le prix avec bonheur en pensant à toutes les petites étincelles qui agrémentent son quotidien ! Merci aux personnes qui ont également collaboré avec leurs bons mots, dont les parents reconnaissants !

En pm, nous allons rendre une petite visite au gouverneur général. Si tu te souviens bien, le premier gouverneur était Samuel de Champlain. Le gouverneur actuel est son Excellence le très honnorable David Johntson -c’est ainsi qu’on doit le nommer-. La visite de la résidence était particulièrement intéressante, surtout la salle Bonbon qui a déjà été un terrain de tennis . Nous avons fait la visite avec un guide français et avons eu deux interprètes qui ont traduit l’ensemble des propos de son Excellence.

Un salon particulier dans la maison du gouveneur
Ce salon a déjà été un terrain de tennis.

Par la suite, c’est madame Harper qui nous attendait pour le goûter. Des sacs à dos dans l’entrée, un [chat->http://www.pm.gc.ca/fra/feature.asp?pageId=73 qui a voulu se sauver à notre arrivée -mais vite rattrapé par les gardiens-, des photos de famille comme celles qu’on retrouve dans ton salon. Finalement, une résidence comme toutes les autres à la différence qu’on devine la présence de nombreux gardes de sécurité et que le service est assuré par plusieurs serveurs choisis pour leur expérience ! Madame Harper est très gentille et ne parle qu’en anglais. 

Encore attendre pour un contrôle de sécurité

Soirée tranquille et dodo tôt pour préparer la dernière journée avant notre départ.

Jour 4 : Partage des idées novatrices avec les récipiendaires.

Le concours demandait de mettre en valeur des projets novateurs et technologiques. L’Étincelle offre de nombreux projets de ce type. Celui qui les surpasse tous est certainement Radio-Étincelle. C’est donc ce projet, chouchou de Johanne M, qui est présenté devant le public.

Heureusement, nos amis traducteurs étaient encore présents dans leur petite tente au fond de la salle parce que nous étions encore les seules personnes unilingue françaises. Les présentations étaient très intéressantes. Des enseignants du Nunavut, de la Colombie Britannique, de Terre-Neuve et de partout au Canada ont eu 5 minutes pour parler de leur milieu scolaire. 

Des traducteurs bien appréciés

Poussée par un grand besoin de communiquer en français, je me suis avancée au micro pour poser une question en... français. Fait cocasse : pendant un moment, tout ce qui avait été réglé à la seconde près a vécu un grand blanc, comme vous le dites à la radio. C’est que l’animatrice, madame Clark, qui parle un bon français, a traduit en anglais la question en me demandant si c’était bien cela que je voulais dire. Oups... Les anglophones présents n’entendaient pas la traduction en anglais parce qu’ils étaient peu nombreux à s’être procuré des écouteurs de traduction... C’est finalement monsieur Jean-Marc , un enseignant sympathique bilingue du Québec, qui a brisé le silence pour formuler la question. J’ai donc replacé mes écouteurs sur les oreilles pour écouter avec intérêt la réponse des enseignants...

C’est ainsi que nous sommes retournées en Beauce. Je vous souhaite de multiplier les occasions de parler une autre langue afin de ne pas la perdre. Soyez des citoyens du monde, ouvrez-vous aux autres cultures, vous avez de belles choses à partager !


Portfolio

Une vue extraordinaire sur Ottawa Avant et après une restauration Johanne aimerait bien avoir cette couleur dans son parterre Quoi... Une jeunesse née en 1964 ! Réception à la résidence de monsieur Harper Le fameux foulard aurait été apprécié par la reine Pas de médias dans le coin s.v.p.
Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 279 / 554277

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’Étincelle brille !  Suivre la vie du site L’Étincelle se distingue  Suivre la vie du site Prix et reconnaissances   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License