C’est arrivé à l’école l’Étincelle

Le Canada en 1820

dimanche 16 novembre 2008 par Johanne Morin

Un Irlandais désire s’établir au Canada en 1820. Le Groupe 560 l’informe dans une brochure réalisée en mathématique.

Suite à un problème mathématique, nous avons dû faire des recherches sur la vie au Canada vers 1820. Nous devions faire une brochure pour expliquer à un Irlandais la vie dans son nouveau pays. Nous allons vous partager des informations sur les vêtements, les métiers, les loisirs et la communauté que nous avons choisie pour notre immigrant.

L’ALIMENTATION

Myriam St-Hilaire

Pour commencer, l’alimentation au Canada vers 1820 est composée de céréales et de viande. Les variétés les plus populaires de céréales sont le blé, l’orge et le sarasin. La viande est plutôt rare chez les habitant , car il est difficile de conserver le porc fumé ou salé. Le poisson et le gibier font aussi partie du menu. L’été et l’automne, le potager est une grande source d’alimentation. On y cultive des haricots, des pois, des choux, des betteraves, des oignons, etc. Les Å“ufs et le fromage peuvent remplacer certains aliments.

LES VÊTEMENTS

Sarah D’Arcy

Pour la suite, il faut savoir qu’en venant au Canada, les vêtements dépendent de la température. Les hommes portent de beaux chapeaux en feutre noir et des pantalon qui finissent au trois-quarts du pieds. Les femmes portent des corsets et de grandes jupes en forme de cône. Quand les enfants veulent être chics , on dit qu’ils sont endimanchés et les habits ressemblent à ceux des adultes.

LES MÉTIERS

Ariane Trudel

Au Canada, il y a de nombreux métiers de bras. Un de ces métiers exigeants est l’agriculture. Les nombreuses terres fertiles sont cultivables. Le métier de bûcheron est très populaire parce que les forêts sont denses. Vous pourrez même défendre vore nouveau pays en devenant soldat.

LES LOISIRS

Katherine Roy

Aimez-vous vous amuser ? À la campagne vous avez plusieurs choix comme danser, faire de la musique ou raconter des histoires. En ville, les loisirs sont différents. Les loisirs en ville sont : la balle publique, les pièces de théâtre, le cirque et le patinage.

Vous serez certainement très heureux d’habiter l’une de ses quatre communautés. Si vous cherchez un endroit francophone où se trouve un cours d’eau et des terres cultivables, allez vivre à St-Stanislas. La ville de Montréal est surtout anglophone et le fleuve St-Laurent coule tout près. Tadoussac est un village de taille moyenne près d’un parc marchand et entouré de terres fertiles. York est dans le Haut-Canada et possède deux rivières

Nous espérons que vous choisirez notre Canada pour être à l’aise et en paix.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4084 / 554277

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Archives Étincelle  Suivre la vie du site Archives  Suivre la vie du site 2008-2009  Suivre la vie du site Classes de l’Étincelle 2008-2009  Suivre la vie du site Groupe 560  Suivre la vie du site Projets   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License